Actualités

Le Cloud Computing : pour qui ? pour quoi ? comment ? Notre partenaire Inventiv IT vous répond !
Actu

Réseau

[ 26/07/2019 ]

Le Cloud Computing : pour qui ? pour quoi ? comment ? Notre partenaire Inventiv IT vous répond !

L’accès au Cloud computing a été une priorité pour de nombreuses entreprises, armées de gros budgets et de grands départements informatiques, déterminées à tirer parti des avantages du Cloud avant leurs concurrents. Des avantages importants : infrastructures simplifiées, serveurs en moins, plus besoins d’avoir ses datacenters, approche par les web services, puissance de calcul modulable, haute disponibilité, libre service, stockage en ligne...

Bref. Les bénéfices de l’informatique en nuage sont vite devenus tellement importants que les DSI (directeurs des systèmes d’information) des grands groupes se lançant dans l’externalisation de leur infrastructure informatique en faisant appel à Amazon web services, IMB Cloud, Microsoft Azure, Google Cloud ou à d’autres solutions cloud computing de ce type sont vite devenus des exemples à suivre. Fini les architectures lourdes, vive la virtualisation des environnements, l’évolutivité, l’agilité. Et vive les débats sur le type de services cloud et de solution cloud mise en œuvre : cloud public ? Cloud hybride ?

Réponses de notre partenaire Inventiv IT !

CLOUD COMPUTING : LA TRANSFORMATION DE L’IT 

Désormais le recours aux services de cloud computing n’est plus un domaine réservé aux grandes entreprises. Au cours des dernières années, l’utilisation et la mise à disposition des technologies de l’information (IT) dans les entreprises ont subi une transformation. 

Pour des raisons liées à la façon de gérer l’infrastructure et les ressources informatiques, tout d’abord. Au lieu d’investir entièrement dans des systèmes et des services informatiques sur site, les entreprises se sont tournées vers le cloud pour externaliser une partie de leur informatique et transformer ainsi leurs investissements en charges mensuelles prévisibles, voire en coûts liés à l’utilisateur. 

En plus de réduire la dépendance au matériel sur site, des économies de coûts peuvent être réalisées en éliminant la responsabilité de la maintenance et des réparations.
En permettant la mutualisation de tout ce qui est coûteux dans une infrastructure classique (espace de stockage, sauvegarde des données, serveurs informatiques, hardware, etc.,) le cloud computing a permis de réaliser des économies considérables et d’apporter, en plus, de la souplesse d’utilisation. 

Mais ce n’est pas tout.

DES RESSOURCES D’UN NOUVEAU TYPE 

Les nouvelles technologies et l’automatisation permettent également d’utiliser des ressources dans des domaines plus innovants et productifs, et le cloud computing a rendu ces technologies émergentes plus accessibles, sécurisées et abordables. 

En conséquence, les services en Cloud sont adoptés par les entreprises du monde entier, y compris les petites et moyennes entreprises (PME). Les avantages du cloud computing l’emportent sur tous les freins qu’on lui opposait il y a 5 ans encore. 

Les PME peuvent ainsi facilement accéder à des solutions technologiques en mode saas, rendre plus facile le développement d’applications métiers, en “louant” les briques nécessaires parmi tout un tas de possibilités offertes par les fournisseurs.  

UN DÉFI À RELEVER 

Cependant, tirer parti de ces technologies de transformation peut constituer un défi pour certaines entreprises. Il est parfois difficile d’évoluer. Les systèmes hérités ne se mettent pas à la poubelle du jour au lendemain. Il en va du bon fonctionnement de l’entreprise. Parfois des processus manuels ont encore cours. Il faut pouvoir acquérir des compétences adéquates, sur le terrain. L’informatique dans les nuages exige d’avoir les pieds sur terre.  

Et nombre d’entreprises restent lentes à passer au cloud, de peur de perturber leurs opérations quotidiennes. 

La question est donc simple. 

QUAND ET COMMENT PASSER AU CLOUD COMPUTING ? 

De nombreuses entreprises passent vers le cloud en plusieurs phases

Elles commencent par travailler dans un environnement hybride (cloud hybride), sélectionnant une zone ou un projet spécifique pour utiliser le cloud, tout en maintenant parallèlement l’infrastructure existante. La clé peut être de se concentrer sur un objectif dont l’entreprise doit bénéficier et d’examiner les moyens d’utiliser le cloud pour y parvenir.

Par exemple, vous souhaiterez peut-être améliorer l’accès aux informations critiques de votre entreprise et devez moderniser le stockage et le niveau de sécurité des données. Vous pouvez également permettre aux utilisateurs professionnels de mieux analyser ces informations afin d’améliorer les décisions prises à l’échelle de l’entreprise. Il se peut que certaines applications puissent améliorer l’efficacité ou la productivité et que le cloud permette des tests et des déploiements plus rapides et plus fiables.

Redouane Labdoui, directeur associé d’Inventiv-IT résume les choses en vidéo !

Nous sommes positionnés sur la globalité des grands
Enjeux de transformation digitale de nos clients.

Voir toutes
nos expertises

+ 30 000 Experts
Indépendants du numérique

DÉCOUVREZ LA
PLATEFORME XXE