Actualités

BAROMÈTRE DE L’EXPERTISE DU NUMÉRIQUE : « Quand on parle du numérique, on ne sait plus où donner de la tête… »
Actu

À la une

[ 16/10/2019 ]

BAROMÈTRE DE L’EXPERTISE DU NUMÉRIQUE : « Quand on parle du numérique, on ne sait plus où donner de la tête… »

UN ÉCOSYSTÈME DENSE ET HYPER-EXPERT

« Scrum master ? Mais tu fais quoi en fait dans la vie ? »

Quand on parle du numérique, on ne sait plus où donner de la tête. C’est l’un des secteurs les plus dynamiques et les plus diversifiés dans tous les pays du monde. Et c’est l’un des seuls secteurs qui impacte tous les secteurs. Il existe déjà plus d’une centaine de métiers dans le numérique dotés d’un champ lexical complexe.

On a qu’un seul mot pour décrire un boulanger et on sait tout de suite quelle est son activité, alors qu’on va avoir beaucoup plus de mal à déterminer l’intitulé (les termes anglais n’aidant pas) d’un expert du digital : un responsable digital peut être aussi bien expert en marketing, social media manager, responsable contenu ou head of digital et un product owner sera à la fois responsable produit, scrum master et chef de projet. Encore plus étrange, la plupart des gens n’arriveront pas à expliquer ce que ces experts font de leur journée. Un flou artistique qui crée une confusion des métiers et fait du numérique un secteur particulièrement difficile à appréhender.

Avec Apple, l’informatique a changé de visage et Steve Jobs a donné un nouveau sens à deux mots : développeur et design. Il a transformé le crapaud en prince charmant : le développeur un peu "nerd" est devenu un geek assez cool, le code est devenu la langue dans laquelle s’écrit et s’invente le monde du XXIème siècle. Depuis, on ne parle plus d’informatique mais d’IT, de digital, de data, c’est plus sexy ! Les créateurs sont devenus des créatifs. Les directeurs artistiques sont désormais des UX designers. Le smartphone s’est imposé comme la télécommande de notre vie, et on zappe les innovations comme les applications.

Le numérique se densifie mais se spécialise aussi. Si bien que les développeurs, les data scientists, les experts Salesforce ou les spécialistes de la cybercriminalité vont devenir les artisans de ce siècle. L’expertise devient rare, unique et surtout, se réinvente tous les 6 mois. Comment y accéder ? Revenons d’abord sur les différents acteurs du numérique qui ont besoin de ces experts.

LES STARTUPS ET ESN DU NUMÉRIQUE EN FORTE CROISSANCE

« Je suis une SMPI : Société Moderne de Prestations Intellectuelles… on va dire ESN c’est mieux ! »

Nous avons interrogé plus de 200 entreprises pour établir ce baromètre, pour la plupart des ESN, cabinets et startups spécialisés dans le numérique qui font partie de notre écosystème et qui se trouvent au coeur de la révolution du numérique.

70% des entreprises interrogées finiront l’année 2019 avec un CA en croissance, dont 19% avec une croissance de + de 30% par rapport à l’année dernière. Le secteur du numérique se porte donc très bien, boosté par les innovations technologiques et les initiatives de l’écosystème tech (la French Tech en tête).

Pour trouver leur place face aux SSII traditionnelles, de nombreux cabinets de conseil, startups ou ESN d’un nouveau genre se lancent avec de nouvelles typologies d’intervention, de nouvelles relations avec l’utilisateur final. C’est ce qui explique le succès des modèles alternatifs sur le marché du conseil parfaitement adaptés aux nouvelles attentes : une nouvelle forme de conseil délivrée par des Octo, Niji, Fabernovel, Five by Five et Weave qui accompagnent les directions métiers dans leur passage à l’agilité.

Les nouveaux acteurs de la prestation de services dans le numérique sont hyper dynamiques mais ont encore des difficultés à rentrer en contact avec les grands comptes qui ont l’habitude de passer par les géants Capgemini, Accenture ou Atos pour leurs achats de masse en prestation intellectuelle. C’est pourquoi ils ont besoin des meilleurs experts pour renforcer leurs équipes et gagner en légitimité pour accompagner les grands projets d’innovation.

Le recrutement bat son plein dans les ESN et PME de 1 à 250 personnes que nous avons interrogées. En 2020, 99% des acteurs vont embaucher. 25% de 1 à 5 personnes, 28% de 5 à 20 personnes, 17% de 20 à 50 personnes et 19% + de 50 personnes.

Quand on leur demande ce qui va booster leur croissance, voici le top 3 des réponses des entreprises et startups interrogées : le développement de nouvelles offres (64%), les projets avec les grands comptes (51%) et les derniers talents recrutés (45%). Des grands comptes qui ont plus que jamais besoin de ressources externes pour avoir la capacité d’innovation qui leur manque.

Extrait de notre Baromètre de l'expertise du numérique 2019 que vous pouvez retrouver en intégralité ici !

Nous sommes positionnés sur la globalité des grands
Enjeux de transformation digitale de nos clients.

Voir toutes
nos expertises

+ 35 000 Experts
Indépendants du numérique

DÉCOUVREZ LA
PLATEFORME XXE