Actualités

Fin de mission avec Passerelles Numériques au Vietnam : retour sur une expérience incroyable ! (par Audrey)
Actu

À la une

[ 18/01/2019 ]

Fin de mission avec Passerelles Numériques au Vietnam : retour sur une expérience incroyable ! (par Audrey)

A l’heure où je vous écris, je suis encore dans les locaux de Passerelles Numériques au Da Nang Vocational Training College, à quelques mètres de la plage. Je peux donc encore entendre les paroles des étudiants dans les couloirs, les klaxons des nombreux scooters dans la rue plus bas, les bruits de construction et autres marteaux piqueurs qui sont en train de façonner la ville de Da Nang, toujours en expansion. J’ai aussi une vue imprenable sur les grands buildings hôteliers, sur la mer et sur le dortoir des étudiants juste à côté.

Mes valises sont presque prêtes. Ce soir, c’est fruits de mer et un dernier My Quang, une spécialité de la région, puis on repart vers Hanoi pour un retour sur Paris et au travail lundi. C’est court 2 semaines.

Mais est-ce que c’est suffisant pour se rendre compte du travail colossal de l’équipe de Passerelles Numériques (PNV) ici ? Pour découvrir de somptueux paysages, une culture et une nourriture incroyable, et des personnes humaines et attachantes ? Est-ce que c’est assez pour partager avec les étudiants et pour leur apprendre quelque chose ? Et est-ce que cela permet de revenir avec un plus grand bagage personnel et professionnel, mais aussi avec un nouveau regard sur le monde de l’éducation, et sur sa propre vie ?

Oui, oui, oui et oui. Complètement. Cette mission, c’était pour commencer un pays que je découvrais, et qui m’a complètement charmé. Mais c’était avant tout une expérience humaine, à la rencontre d’étudiants qui n’avaient pas eu la même chance que moi.

Passerelles Numériques, une nouvelle vie pour ces étudiants

Car moi j’ai grandi dans un pays développé, qui prend l’éducation pour acquis, et qui d’ailleurs se repose trop sur des acquis en rendant les étudiants passifs et non actifs. Les étudiants de Passerelles Numériques ont grandi dans une des sept provinces couvertes par la Selection team de l’association et viennent d’un milieu très défavorisé. Après le lycée, ils peuvent aller à l’université mais les frais de scolarité sont trop élevés pour eux. Beaucoup de jeunes de ces régions finissent donc par abandonner leurs études et trouver des petits boulots rapidement pour aider leurs parents.

Avec Passerelles Numériques, ces étudiants ont enfin la chance qu’ils n’avaient pas eu jusqu’à maintenant. La possibilité d’avoir une seconde vie et d’apprendre un métier qui les sortira de la misère à long terme. Celui de développeur, programmeur, testeur. Les talents que tout le monde s’arrache à l’heure actuelle, ici comme ailleurs.

Durant trois ans, Passerelles Numériques fournit à ses étudiants des cours intensifs de développement informatique, mais aussi d’anglais, de soft skills et life skills pour les apprendre à affronter le monde professionnel et les préparer au mieux à l’avenir. Le rythme de travail est dur, mais les élèves sont surmotivés, toujours impliqués et prêts à apprendre et échanger. Et c’est justement ces moments d’échange avec les étudiants que j’ai le plus apprécié.

Retour sur ces deux semaines intensives de partage et d’apprentissage !

En 2 semaines, j’ai pu faire 15 heures de cours avec les étudiants. Comme quoi on peut faire beaucoup en très peu de temps ! Au programme : cours de communication, de créativité, de product management et d’utilisation de Linkedin pour trouver un stage. A chaque fois, ils m’accueillaient avec le sourire, me posaient des questions et participaient avec plaisir aux activités que je leur avais concocté. Je pensais leur enseigner des choses, mais je n’avais pas anticipé le fait qu’ils allaient également m’apprendre beaucoup.

Deux semaines m’ont suffit pour changer complètement mon regard sur l’éducation. Trop scolaire en France, je ne réalisais pas notre chance et le pouvoir que peut avoir l’éducation. En effet, elle change une vie, peut la rendre plus créative et meilleure. Et ça, c’est possible grâce au travail fantastique que fait l’équipe de PNV ici au quotidien. Ils apportent certes un bagage technique à ces élèves qui peuvent ensuite très bien travailler sur divers projets IT dans des grands groupes au Vietnam, mais aussi une ouverture sur le monde grâce à leurs cours d’anglais, et un apprentissage de valeurs et soft skills qui les aidera pour s’intégrer dans leur nouvelle vie. Ils accompagnent chacun des 150 élèves du centre pour qu’ils puissent évoluer et aider leur famille dès qu’ils auront trouvé un travail.

Pour cela, l’équipe d’une vingtaine de personnes ici sont réparties en 5 pôles :

  • Le pôle Selection qui parcourt les différentes régions pour informer et sélectionner les étudiants qui rejoindront PN l’année suivante.
  • Le pôle Training qui s’occupe de la majorité des cours des élèves (techniques, anglais, soft skills).
  • Le pôle Education qui va se charger de l’apprentissage des life skills, mais aussi de la gestion du dortoir des activités extra-scolaires et du recadrage des élèves si nécessaire.
  • Le pôle External relations qui a pour objectif de trouver des partenaires et des fonds.
  • Et enfin le pôle finance et RH.

J’ai aussi pendant ma mission pu travailler avec ces différents pôles pour optimiser leur communication et les échanges avec l’équipe ont été très riches. J’ai particulièrement apprécié nos déjeuners et cafés avec plusieurs d’entre eux, avant leur fameuse sieste de début d’après-midi.

J’ai beaucoup discuté avec les étudiants pendant mon séjour ici, et j’ai même passé des moments privilégiés avec certains d’entre eux, autour d’un diner dans leur dortoir, d’une partie de volley ou d’un karaoké. Ils sont tous ouverts d’esprit et cultivés, curieux de tout. J’ai pris beaucoup de plaisir à enseigner les 2e année que je connais le mieux, mais j’ai aussi eu la chance de faire un cours du soir avec les 3e année, très occupés par leur mission en entreprise. Malheureusement, j’ai passé moins de temps avec les 1e année, car leur niveau d’anglais ne me permettait pas de faire cours. J’ai quand même pu apprécié leurs grands sourires, leurs regards amusés et leurs « Hello » des plus sincères dans les couloirs.

Fin de mission…

J’ai du mal à les quitter aujourd’hui, je pars avec le cœur gros ! C’est dingue comme, en si peu de temps, on peut nouer des liens avec eux. Ils sont si attachants ! J’espère pouvoir les revoir lors d’une mission future ou dans leur prochaine vie professionnelle, qui je suis sûre sera brillante pour chacun d’entre eux ! Et je pourrai suivre avec plaisir leur parcours sur Linkedin, car nous faisons maintenant tous partie du même réseau !

Ce court séjour fut riche en expériences, en travail et en émotions. Je conseille à tous mes collaborateurs INOP’S de faire une mission à leur tour, et je suis fière de faire partie d’une entreprise qui partage les mêmes valeurs que cette superbe association. Merci encore à Passerelles Numériques d’avoir rendue possible cette expérience qui fut l’une des plus humaines et des plus enrichissantes de ma vie !

Un étudiant m’a dit très justement que Passerelles Numériques était pour lui sa deuxième famille. Et je suis très heureuse d’avoir pu faire partie de votre famille.

 

Par Audrey Liberge, responsable digital chez INOP'S et volontaire chez Passerelles Numériques en janvier 2019

Nous sommes positionnés sur la globalité des grands
Enjeux de transformation digitale de nos clients.

Voir toutes
nos expertises